Dans mes bras
 

Je n'ai rien à te transmettre,
Car tu n existes pas.
Tu me manques, petit être,
Dans ma tête, je te vois.
 
Longtemps, je t ai espéré,
Imaginé, ou bien embrassé,
Amèrement, je dois m avouer,
Que de toi, je ne puis que rêver.
 
Ta malice de petit homme,
Ta frimousse de demoiselle,
Pèse une tonne,
Me coupe les ailes.
 
Un jour, je partirai
Derrière moi, je laisserai,
Cette douleur, ces regrets
De ne t avoir serré...
 
Dans mes bras.