thGATYZ8FT

Trente années…malheureusement

 
Debout devant l’autel des sacrifiés,

Les files s’allongent.

Les années se sont accumulées,

Mais, les âmes plongent.

 

La richesse de notre Nation,

Au rythme des saisons,

S’est développée tranquillement,

Sur le bord du chemin, les laissant.

 

Un bon repas,

Ferait le plus grand bien,

Eviter le froid,

Pour vivre... un demain !

 

Et si nous partagions,

Au nom de la raison,

Un couvert et un sourire,

Un espoir de meilleur avenir ?

 

Trente années…malheureusement,

Que nous croyons, qu’avec le temps,

Notre générosité suffira,

Pour ne plus mourir de froid…

 

Un euro partagé,

Pour une âme brisée,

Une seconde de notre confort,

Et ils seront plus forts !

 

Avec notre sourire,

Allons les aider !

Construisons un avenir,

A nos enfants, nos ainés.

 

Les restaurants du cœur,

Depuis, trente années,

Représentent notre bonheur,

D’écrire le mot Solidarité !

 

« Aujourd’hui on n’a plus le droit,

D’avoir faim, ni d’avoir froid ! »