IMG_8357

Promenade thérapeutique

 
Avec ta langue qui pend,

A chaque bruit tu te suspends.

Ton oreille qui vole au vent,

Se dresse à chaque tournant.

 

Ta démarche est cadencée,

Rien ne pourrait l’arrêter ?

Un chevreuil se faufile,

Tes pensées, de suite défilent.

 

Tous les deux, on se complète,

Promenade, instant de fête,

Sur le chemin tu te dépenses,

Pendant que moi, mes plaies, je panse.