Fin juin 276 Fin juin 278

Au début , c'est l'euphorie,

Des chants, des rires, des cris...

 

A la mi-temps, on prend un instant,

Ce sera meilleur, qu'avant !

 

Au coup de sifflet final,

Les larmes coulent, c'est machinal.

 

Puis revient la poésie,

Sa détente et son harmonie,

Laquelle, redonne aux âmes sensibles,

L'espérance d'un, nouveau fusible !