Les naufragés du 19h10

Les pieds congelés, face au hasard,

En attente d’un hypothétique départ,

Frigorifiés, mais le cœur plein d’espoir,

Un couple rêve, d’un chaud manoir.

Comment rejoindre la Normandie ?

Direction de leur unique envie.

Les flocons tombent peu à peu,

Sur le manteau des deux amoureux.

De leur amour, ils se réchauffent,

Pure folie, ce séjour à Paris !

Une soupe, un sourire, un lit chaud,

Un couple accueille nos tourtereaux.

Une lueur apparaît au loin,

Approche le prochain train.

Enfin assis sur la banquette,

Bonheur et joie, vive les fêtes.

Une couverture de doux sentiments,

Enveloppe le corps des deux amants.

Au prochain couché du soleil,

Une plume contera leur réveil.